Découvrez tous les avantages de la cuisine à la vapeur

Quand les légumes de printemps font leur apparition sur les marchés, on ne peut s’empêcher de penser aux différentes façons de les cuisiner. Mais une fois l’envie de gourmandise passée, on se demande aussi si beaucoup manger avant l’arrivée de l’été ne va pas nous donner des faux airs de carpes hors de l’eau.

J’ai la solution que vous recherchez, et elle tient en trois mots : la cuisson vapeur ! Pour s’entretenir avant la période des maillots tout en dévorant des plats entiers de légumes de printemps sans grossir, découvrez tous les avantages de la cuisine à la vapeur ! Tout ce qu’on aime.

La vapeur, pour une cuisson douceur

C’est bien connu : faire trop cuire les aliments ou les laisser à la merci d’une chaleur trop prononcée, c’est risquer de tuer tous les bons nutriments que vous pourrez y trouver. Quitte à manger des légumes, autant que ça serve à quelque chose !

Pour éviter de cramer vos légumes de printemps ou d’en perdre tous les bienfaits, c’est donc la cuisson vapeur qui s’impose ! Inutile de chercher très loin pour comprendre pourquoi : la vapeur ne détruit pas les éléments essentiels des aliments, et préserve leur goût.

Bien malin, donc, celui qui prétendra que ce mode de cuisson rend les aliments fades et immangeables, puisqu’il a tout ce qu’il faut pour garder les saveurs naturelles de vos légumes. Après, c’est aussi un moyen efficace de manger léger sans trop faire d’efforts. Grâce à la vapeur, vous pouvez dire adieu aux plats trop gras. Que du bonheur si vous voulez garder la ligne avant que l’été ne pointe son nez.

Les viandes cuites à la vapeur

J’ai une préférence pour les viandes cuites à la vapeur. Pour autant, je ne pense pas que ce mode de cuisson soit très prisé, car il est peu connu. Dans mon entourage, je suis un des rares à faire cuire mes viandes à la vapeur.

Et pourtant, c’est tout simplement délicieux ! Que ce soit les viandes blanches ou les viandes rouges, la cuisson à la vapeur a tous les avantages pour préserver le maximum de bonnes protéines. Une petite astuce que j’ai piquée à la cuisine asiatique, et qui n’a rien à envier à la friture, et autres modes de cuissons pleines de graisses.

Une fois que vous aurez pris le goût de la cuisine à la vapeur, vous ne pourrez plus vous résoudre à manger des plats tout préparés tous les jours.


Bon plan cadeau

Vous êtes à court d’idée de cadeau ? Pour faire plaisir à vos proches, offrez-leur des coffrets bonbons. Et pour les gourmands, rien ne vous interdit de vous l’offrir à vous-même 😉

Aimes-tu cet article ?
  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

1 Comments

  1. Amélie

    Je n’ai jamais aimé la cuisine à la vapeur, avant de faire un voyage en Asie où j’ai appris les vraies bases à respecter pour ce mode de cuisson. On ne va pas jouer les autruches : sans assaisonnement, il y a des légumes vapeurs qui ne donnent pas du tout envie de manger ! Mais j’ai appris qu’il suffisait de faire preuve d’imagination pour leur donner du goût.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *