Les interdits avec les enfants : mes conseils pour y arriver

Comme vous le savez, je suis une maman comme vous et je suis déjà passé par différents stades dans l’éducation de mes enfants. Je ne m’en rendais pas compte étant petite, mais aujourd’hui, j’ai pris conscience que mes parents disaient qu’avoir des enfants c’est une vraie catastrophe. Nos petits trolls, c’est vrai qu’on les aime, mais ce sont aussi de vraies furies ambulantes vous ne trouvez pas ? Dans tous les cas, il existe des choses que l’on se doit d’imposer à nos enfants, à savoir différents interdits, au fur et à mesure qu’ils grandissent, c’est notre rôle en tant que parents. Et je sais oh combien il est difficile de dompter ces petits loups pour instaurer votre autorité. C’est pour cette raison que j’ai décidé qu’on allait faire un petit focus sur le sujet aujourd’hui.

enfant

Comment réussir à instaurer votre autorité ?

               Pour réussir à instaurer votre autorité auprès de vos enfants, la meilleure chose que je peux vous conseiller pour commencer bien assez tôt à vous imposer comme l’adulte sans pourtant faire peur à votre enfant car sinon, tout sera raté. Il fera les choses par peur sans comprendre le sens de tout ce que vous interdisez et ce sera pire en grandissant.

               Aussi, je vous conseille d’être clair dans les interdits que vous imposez à vos enfants, peu importe quel âge ils ont. Si vous vous exprimez clairement sur ce que vous voulez, il sera plus facile pour eux d’intégrer ce que vous demandez.

               Aussi, il faut de la congruence. Ne vous la jouez pas fait ce que je te dis et pas ce que je fais, car vous êtes le modèle de votre enfant. Si vous lui interdisez une chose que vous faites sans scrupule devant lui, ça ne marchera pas. La continuité aussi est importante, si vous interdisez une chose aujourd’hui et que vous l’autorisez demain, vous êtes fichu, croyez moi.

À moins de trois ans

               Quand mon petit chou a commencé à se tenir sur ses pieds et à marcher, ce fut le début de la galère, que je pense que toutes les mamans connaissent aussi. Bébé aime beaucoup expérimenter à moins de deux ans, il mange tout ce qu’il trouve sous sa main, il veut tout toucher, tout voir or, cela représente un danger pour lui. C’est là que doivent se poser les premiers interdits.

En réalité, l’interdiction à cet âge relève plus de la protection. Comme bébé ne sait pas encore grand-chose, on doit l’avertir des dangers qui le guettent. Aussi, il faut bien le surveiller et lui expliquer les choses quand vous lui interdisez quelque chose bien qu’il ne comprenne pas encore tout.

A plus de deux ans, bébé commence à s’affirmer, à mieux comprendre le langage ainsi que la signification des mots, certains seulement. Il dit non à tout, même pour faire oui et parfois cela vous tape sur les nerfs. C’est compréhensible, mais moi je vous conseille de ne pas trop le prendre à cœur. Essayez de détourner son attention plutôt .

 S’il tape sur ses camarades à la crèche ou à la maison, s’il mord aussi, vous devez absolument lui remonter les bretelles. Il est défendu de faire du mal aux autres et de n’importe quelle manière que ce soit. Je vous conseille d’éviter de le taper pour montrer ce que ça fait, c’est une mauvaise idée. Le refus de manger est aussi courant à cet âge, soyez plus malin que lui, bébé aime s’amuser, aussi faites l’avion pour qu’il mange sa bouchée.

De trois à six ans

               À partir de trois ans, bébé est un grand garçon si on peut le dire comme ça. Il parle, il comprend et fait certaines choses de lui-même. Il est aussi fréquent qu’il veuille épouser maman surtout parce qu’il se sent en compétition avec papa. Il faut lui expliquer dans ce cas que quand il sera plus grand, il pourra aimer les autres filles, mais aussi lui faire comprendre que l’inceste ce n’est pas bien.

               À cet âge un enfant peut aussi se mettre à se masturber en public, ça fout la honte, mais c’est une chose naturelle cependant, à ne surtout pas interdire à votre enfant. Dans sa tête, cela n’a aucune connotation sexuelle, il découvre son corps tout simplement. Aussi, il faut expliquer qu’il ne faut pas faire cela en public par ce que ce n’est pas bien.

               S’il ne veut pas aller à l’école, je pense que vous devrez plus prendre le temps de l’écouter pour savoir ce qui se passe vraiment pour qu’il ne veuille pas aller à l’école comme ça. Prenez en compte ses peurs et ses réticences et essayez de lui apprendre qu’il doit y aller pour grandir.

enfant-modele

Entre l’âge de sept et onze ans

               Quand votre enfant atteint l’âge de 7 ans, c’est là que vont surtout commencer les problèmes concernant le manque de respect envers les autres. Il faut être ferme dans ces cas-là et bien faire comprendre à vos enfants que c’est inacceptable. Pas d’insulte, pas de grossièreté ni d’insolence, que ce soit envers les adultes ou même envers les enfants.

C’est aussi à ce moment que les enfants ne veulent pas faire de corvée. Là c’est assez simple, vous devez leur faire comprendre qu’il n’y a pas de privilège sans devoir et que s’il veut pouvoir jouer à la console ou autre, il faudra d’abord qu’il termine ses corvées avant toute chose.

Si votre enfant triche à l’école, vous devez faire jouer la notion de morale qu’il a acquise au fil du temps. Il faudra lui apprendre que ce n’est pas bien de tricher, que cela ne lui apportera rien et qu’il n’aimerait sans doute pas qu’on lui fasse cela.

Pour les bagarres entre frères et sœurs, cela doit se régler entre eux. N’intervenez pas, car vous devrez prendre parti et c’est exactement ce qu’ils veulent. En ce qui concerne les mauvaises fréquentations, je pense que c’est surtout le signe d’un mal-être ou d’une incompréhension chez votre enfant. Tentez de lui parler pour savoir ce qu’il en est.

Le plus difficile c’est quand il devient ado

               Je n’ai pas encore tellement d’expérience en ce qui concerne les ados, mais je peux vous dire une chose en tout cas, c’est tout autre chose. La crise d’adolescence est souvent difficile à gérer pour la plupart des parents et pour l’ado lui-même.

               Tout ce que je peux vous conseiller c’est de toujours instaurer le dialogue entre vous afin de ne pas aggraver les choses. Souvent, les ados à problèmes sont des enfants qui manquent d’attention et d’écoute.

Aimes-tu cet article ?
  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

1 Comments

  1. Justine M.

    La psychologie des enfants est un domaine bien compliqué, encore plus que pour les adultes même si on se dit que nos petits choux vivent dans un monde enchanté avec des fées et des papillons. Ils ont aussi leur lot de soucis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *