Comment choisir la veste de cuisinier parfaite ?

Vous êtes à la recherche d’un vêtement professionnel pour aborder sereinement votre nouvelle activité professionnelle ? Vous souhaitez faire évoluer vos vêtements de travail et renforcer l’hygiène et la sécurité dans votre environnement quotidien ?

Nous vous proposons à travers cette publication d’en découvrir plus sur les articles que l’on rencontre fréquemment dans les métiers de bouche : de la simple veste de cuisine stretch pour cuisinier en passant par des tenues professionnelles plus strictes pour le service en salle, vous constaterez assez vite que chaque fonction a son habit dans le milieu gastronomique !

Être cuisinier

On a l’habitude d’imaginer le cuisinier comme un professionnel de la restauration chargé de préparer les repas, que ce soit dans un établissement gastronomique comme dans une collectivité. La réalité n’est pas si éloignée même si, bien sûr, il reste nombre de subtilités dues à la nature de l’établissement, et aux responsabilités de chacun dans la cuisine. Pour le moment, nous dirons que les professionnels de la restauration sont chargés de préparer aussi bien les entrées que les plats ou les desserts.

Il s’agit bien évidemment d’un métier très physique qui demande souvent de rester en station debout pendant de longues heures : une large gamme de vêtements à destination des professionnels de la restauration doit donc être proposée, en tenant compte d’un certain nombre de contraintes et de facteurs environnementaux – en premier lieu, la transpiration et les salissures alimentaires.

Comme dans de nombreux secteurs professionnels, la tenue vestimentaire est une donnée essentielle du métier de cuisinier. Les tenues doivent prendre en compte non seulement le sexe, mais aussi des facteurs de résistance aux agressions alimentaires. Une tenue pour évoluer dans une cuisine professionnelle doit également être dotée de matériaux légers, permettant de se mouvoir avec aisance dans un environnement souvent soumis à de fortes contraintes. Les accessoires vestimentaires sont également très présents : du tablier en passant par les poches qui peuvent se révéler rapidement indispensables, notamment pour les professionnels chargés du service en salle.

Egalement, on ne reviendra jamais assez sur le code couleur qui détermine très souvent le rôle de chaque individu dans une cuisine professionnelle. Par exemple, la tenue d’un chef cuisinier doit être foncièrement différente de celle de ses employés, et doit pouvoir refléter son autorité particulière.

Selon la nature de l’établissement dans lequel le chef cuisinier opère, son « dress code » devra comporter par exemple :

  • Un pantalon de cuisine → de préférence de couleur noire
  • Une veste de chef → on aura tendance à privilégier les manches longues ne serait-ce que pour des raisons de sécurité et pour protéger des éventuelles brûlures, mais certains modèles de veste pour chef proposent aussi des manches courtes, avec col officier et boutons pressions
  • Un tablier de cuisine avec ou sans bavette selon le milieu
  • Une toque de chef qui est un accessoire essentiel dans la préservation de l’hygiène → tout en étant un élément indispensable pour reconnaître le responsable de loin !

La matière de la veste revêt également une dimension essentielle. Généralement, on veut une matière la plus respirante et ultra légère possible, de façon à pouvoir lutter efficacement contre la transpiration causée par le travail en salle ou à proximité des appareils de chauffage. Les cuisiniers doivent ainsi pouvoir profiter à tout instant d’un textile à base de polycoton. Les vêtements de travail réalisés à partir de cette matière profitent non seulement d’un produit moins cher, mais aussi d’articles confortables pour évoluer au quotidien dans leur travail.

Matière de la veste

Comme nous venons de le voir plus haut, la matière de la veste est d’une grande importance pour les professionnels de la restauration. Le polycoton a ceci d’intéressant qu’il mélange habillement le coton et le synthétique (c’est-à-dire le plus souvent des fibres de polyester). Il en résulte finalement un vêtement de travail facile à repasser et facile à entretenir de manière général, avec un temps de séchage plus rapide. Bien que les vestes polycoton soient réputées moins respirantes qu’un vêtement 100 % coton, elles restent cependant plus difficiles à froisser.

Le professionnel de la restauration à la recherche d’une veste blanche 100 % coton peut très facilement se procurer un tel article dans une enseigne spécialisée. Sachez que le coton a lui aussi ses atouts : en premier lieu, il faut louer ses qualités intrinsèques qui permettent d’éviter la transpiration excessive. C’est aussi une matière lavable en machine à haute température. Enfin, le contact avec la peau est réputé plus agréable selon les commentaires relevés auprès de certains professionnels. Certains spécialistes du vêtement de travail mettent au point un textile permettant de lutter encore plus efficacement contre la fournaise des cuisines. On parle ici de vêtements de cuisine respirants en nid d’abeille, une optimisation permettant de mieux lutter contre la transpiration gênante. Les manches courtes sont également un excellent moyen de respirer, notamment et surtout durant la saison estivale.

Pour trouver une veste de cuisine parfaite, rendez-vous sur : roidutablier.com/33-vestes-de-cuisine

Apparence physique

Les coloris des blouses de travail sont importants. Ils sont autant de codes vestimentaires destinés à mieux repérer la hiérarchie au sein de l’établissement, mais ils permettent également d’accompagner le sérieux et l’engagement de l’établissement au service d’une certaine qualité. Une veste noire sera ainsi un message clair envoyé aux clients en salle : l’établissement souhaite montrer une certaine tenue et communiquer autour d’une carte d’inspiration gastronomique. De même, un coloris haute visibilité aura tendance à mieux identifier un professionnel et à lui permettre de se détacher du public. On retrouve par ailleurs la même préoccupation dans le milieu professionnel du BTP, qui a besoin d’articles vestimentaires haute visibilité pour se distinguer sur un chantier.

Les métiers de la restauration exigent également une présentation impeccable. Ce qui suppose en d’autres termes la nécessité de travailler la coupe vestimentaire. Pour des raisons de confort avant tout, on conseillera au professionnel de la restauration de ne pas user d’une coupe vestimentaire trop « large », afin de ne pas gêner ses efforts. La coupe « cintrée » est ainsi très répandu chez les professionnels de la gastronomie, et de nombreux modèles de vêtements de travail proposent ainsi des solutions adaptées à une bonne présentation générale.

Vient ensuite la longueur des manches. En matière de restauration, on a deux écoles qui s’affrontent sur la nécessité d’opter pour des manches longues ou des manches courtes. Évidemment dans ce dernier cas, l’avantage est tout trouvé : la manche courte permet de mieux respirer et évite d’éventuels accrocs avec les ustensiles et autres désagréments. Le confort général d’un vêtement de travail à manches courtes est ainsi régulièrement plébiscité.

Dans le premier cas, les professionnels adeptes de la manche longue auront tendance à insister sur le côté sécurisant du vêtement qui permet une protection supplémentaire contre les brulures par exemple. La manche longue est également considérée comme plus élégante et certaines matières et tissus permettent de respirer tout en protégeant des coups de soleil. Bien évidemment, tout dépend au final de la politique de l’établissement et des compromis effectués selon les saisons et les contraintes professionnelles. Dans tous les cas, mieux vaut opter pour un maximum de sécurité, en investissant dans un équipement respectueux des normes d’hygiène et de sécurité.

En parlant de sécurité, on terminera cette partie en signalant qu’il existe également des chaussures professionnelles destinées aux métiers de la. Choisissez ainsi toujours des chaussures de sécurité respectueuses des normes, pour limiter ainsi les accidents du travail.

Nous venons de regarder ensemble dans le détail en quoi un vêtement de travail est important dans la poursuite du métier de chef cuisinier. Pour choisir l’article vestimentaire idéal, il convient de regarder le degré de contraintes et d’exigences lié au poste occupé. En tous les cas, une blouse de cuisinier doit être à la fois résistante, et proposer idéalement toute sorte d’accessoires pour ranger carnet de commande et stylo.

Bien sûr, il est toujours possible de réaliser des vêtements professionnels sur-mesure, avec une broderie aux couleurs de l’établissement concerné. Cette idée est de plus en plus répandue et permet d’accentuer le cachet « esthétique » d’un établissement gastronomique. Si vous êtes par exemple une cuisinière expérimentée à la recherche d’un article résistant pour évoluer dans votre métier, de nombreuses boutiques professionnelles mettent à votre disposition des articles conçus dans le respect d’un certain nombre de normes hygiéniques et de sécurité.

Aimes-tu cet article ?
  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *