Au secours, je ne sais plus comment gérer mes enfants !

C’est un cri que de nombreux parents poussent de nos jours. De mon temps, quand on faisait une bêtise, ma mère nous frappait la main avec une règle pour qu’on s’en souvienne. De nos jours, si vous faites ça à des enfants, c’est de la maltraitance.

Résultat des courses, bon nombre de parents ne savent plus que faire pour éduquer leurs enfants du mieux qu’ils peuvent. Nous sommes en effet passé au règne de l’enfant roi où quand un père essaie de corriger son fils pour une bêtise, celui-ci a le droit de porter plainte et son père convoqué pour rendre des comptes, peut-être même risquer de voir la tutelle de son enfant lui être enlevé… Le monde de l’éducation a bien changé depuis le temps, je constate aujourd’hui que de plus en plus de parents se retrouvent désarmés face à leur situation.

enfant-parent

En passant de l’autoritarisme au laxisme

               Comme je vous l’ai dit, avant ma mère nous corrigeait, et pas qu’avec des mots. La détestant à l’époque, quand ce fut mon tour d’avoir des enfants, j’ai enfin compris quelle était l’importance de ce genre de correction… que je ne puis infliger à mes enfants maintenant cependant.

               Sur trois générations, l’éducation a bien changé depuis le temps. Nous sommes maintenant au règne de l’enfant roi, l’enfant qui prend le pas sur ses parents, qui dicte les lois dans la maison et qui se pose en victime à chaque fois que l’on souhaite prendre quelques initiatives pour le corriger.

               Résultat des courses, les parents laissent tomber, ils laissent faire, ce qui peut se qualifier de laxisme. Dans la société actuelle, l’autorité des parents c’est en effet beaucoup dégradée, cela sans doute à cause de toutes ces nouvelles choses qu’on apprend sur l’éducation des enfants ou encore de ces nouvelles manières de les traiter, surtout les lois pour les protéger, qui au fond ne mèneront qu’à l’anarchie quand on y pense.

               La jeunesse est en déclin, un enfant de 12 ans qui veut violer sa sœur de 8 ans, les jeunes de 10 à 20 ans qui zappent les cours au lycée ou encore ces enfants de 11 ans dont 15 % boivent déjà de l’alcool régulièrement à leur âge…. Les parents démissionnent, ils craquent et ne savent plus quoi faire.

Des parents qui ne savent plus quoi faire

               Avec tout ce qu’on leur dit, tout ce que l’on exige d’eux, les parents d’aujourd’hui veulent toujours bien faire pour que leurs enfants aient une enfance, une adolescence normale et qu’ils deviennent de bonnes personnes. Mais à force de leur offrir de l’affection, tous les moyens pour les aider à s’épanouir, des perspectives d’avenir, la chance d’avoir une vie de famille harmonieuse, les parents se heurtent souvent à des sauvages, des rebelles qui deviennent ingérables.

               Que faire ? Devant tant de contradiction, de disputes et de bagarres, les parents capitulent. Ils laissent leurs enfants faire ce qu’ils veulent, leur donnent ce qu’ils demandent et pourtant cela ne fait qu’envenimer la situation, car plus il en aura, plus l’enfant en demandera.

               C’est aussi surtout à cause de ces interdits que l’on se doit d’imposer à nos enfants et qui aujourd’hui ont mauvaises presses et que l’on demande aux parents d’oublier que cela se passe aussi mal. Les enfants ont besoin de repère, certes ils ont besoin d’être écoutés et chouchoutés, mais nécessitent aussi un encadrement qui n’implique pas de les suivre au pas ou de toujours leur donné ce qu’ils demandent sachant que ce n’est pas bien pour eux.

               Les savoirs sur les enfants ont beaucoup augmenté depuis le temps, les uns donnent un conseil, les autres contredisent, les lois exigent une chose alors que l’éducation vraie et efficace en requiert une autre, les parents ne savent plus quoi penser ni quoi faire tellement on leur impose des tas de choses.

enfants

Le déclin de l’image du père et de la mère

               Dans certaines familles monoparentales, surtout quand c’est la mère qui a la garde de l’enfant, les problèmes arrivent souvent. Culpabilisée par la situation que vit son enfant, la mère fait de son mieux pour lui donner tout ce dont il a besoin, et même un peu trop des fois.

               Une fois que l’enfant cherche son indépendance, la mère devient du coup trop envahissante, ne cherchant pourtant qu’à bien faire. Le dialogue devient difficile, enfants et parents ne savent plus comment se comporter, tellement le couple mère enfant était soudé avant qu’une crise qui fiche tout par terre. La mère ne sait plus quoi faire et court consulter un spécialiste pour trouver une solution.

               Ce que je pourrais vous conseiller dans ce cas, c’est bien de ne pas trop vous coller à votre enfant, sans pour autant vous éloigner de lui. En grandissant, il cherche à s’affirmer, aussi si vous être trop envahissante, il réagira en s’opposant à vous de plusieurs manières possibles.

               Je tiens également à préciser que l’image du père a bien changé depuis le temps, en fait, il est totalement en déclin de nos jours. Exit le papa poule ? Ce serait peut-être une bonne idée car les enfants ne savent plus différencier le père de la mère alors qu’un repère masculin reste toujours indispensable aux enfants quoiqu’on puisse en dire.

               Les pères qui ont des problèmes d’autorités avec leurs enfants devraient plus songer à reprendre leur place, et cela pour le bien de leurs enfants. Bien que les femmes aient gagné une position forte au sein de la famille, il est important de revaloriser le rôle du père.

Les valeurs sont en crise, les parents ne savent plus quoi faire

               Quand un père m’a raconté une fois qu’il avait été interpellé au commissariat suite à la plainte de son fils de 8 ans qu’il a simplement corrigé pour ses bêtises, je me suis mise à beaucoup réfléchir sur le sujet.

               Des lois protègent les enfants de la violence parentale. J’admets que dans certaines familles, cela représente un gros problème, mais dans un cas similaire, un père qui corrige son enfant et qui en est empêché par les autorités, est-ce vraiment une bonne chose ?

               Je ne pense pas ! Les valeurs sont en crise chez nos enfants, ils ne savent plus ce qui est bien du mal et le problème c’est que quand les parents essaient d’éduquer, il y a ceux qui ne font rien pour les aider, mais qui aggravent les choses. Parents, il faut nous réveiller ! La jeunesse est en perdition, nos enfants ne savent plus quel chemin prendre, il faut les aider.

Aimes-tu cet article ?
  • Fascinated
  • Happy
  • Sad
  • Angry
  • Bored
  • Afraid

1 Comments

  1. Pierre N.

    enfant roi oui ! Aujourd’hui les parents ont plus peur d’être rejetés par leurs enfants que ces derniers par leurs parents, aussi ils font tout ce qu’ils désirent alors que ce n’est pas bon pour eux pour autant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *